Notre contact center est actuellement saturé d’appels. Par conséquent, le temps d’attente peut être plus long qu’habituellement.
Nous nous excusons pour ce désagrément. Une réponse à de nombreuses questions est disponible ici. Merci pour votre compréhension.

Brabant Wallon

Choix de région

Hommage à George Floyd

« Personne ne naît en haïssant une autre personne à cause de la couleur de sa peau, ou de ses origines, ou de sa religion. Les gens doivent apprendre à haïr, et s’ils peuvent apprendre à haïr, ils peuvent apprendre à aimer car l’amour jaillit plus naturellement du cœur humain que son opposé » 
​Nelson Mandela


#blacklivesmatter
Ce jeudi 04 juin, deux bâches en hommage à George Floyd ont été posées sur les façades de nos bureaux de Bruxelles et de la permanence de Namur-Ville. Par cet acte, Solidaris souhaite montrer son soutien et son engagement dans la lutte contre toutes formes de racisme. 
Rappel des faits
« I can’t breathe » (« Je ne sais pas respirer ») sont les derniers mots prononcés à 16 reprises par George Floyd, un afro-américain de 46 ans, lors de son interpellation le 25 mai 2020 à Minneapolis, aux États-Unis. Pendant de longues minutes, le policier Derek Chauvin l’a maintenu face contre le sol en bloquant son cou avec son genou et ce, alors qu’il n’opposait aucune résistance. Cette scène et l’agonie de Floyd qui s’en est suivie ont été filmées par des passants s’indignant de la situation, retenus à distance par les collègues de Chauvin. Ces 4 policiers sont aujourd’hui inculpés de meurtre.
La vidéo fait rapidement le tour du monde et provoque un vent de protestations dans toutes les communautés qui organisent des manifestations de protestation contre les violences policières et le racisme aux quatre coins de la terre.

La lutte pour les droits civiques
Aux États-Unis, la lutte pour les droits civiques et contre la ségrégation ne connaît pas de répit. En refusant de céder sa place à un homme blanc dans le bus, en 1955, Rosa Parks ignorait qu’elle deviendrait, avec Martin Luther King, les symboles de la lutte non-violente contre la ségrégation aux États-Unis et à l’origine du Mouvement des Droits civiques aboutissant à l’abolition des lois ségrégationnistes.

Si l’adoption du Civil Rights Act déclarant illégale la discrimination reposant sur la race, la couleur, la religion, le sexe ou l’origine nationale remonte à 1964, 50 ans plus tard la population noire américaine est encore et toujours quotidiennement victime d’inégalités et de discriminations. 
Mais qu’est donc devenu ce rêve d’une Amérique où blancs et noirs sont unis ? 

Et en Belgique ? 
Le racisme reste une réalité en Belgique aussi en 2020. C’est d’ailleurs le premier critère pour lequel Unia, organisme qui défend l’égalité et lutte contre les discriminations dans notre pays, est saisie chaque année. 
Chaque année, Unia ouvre 10% de dossiers en plus pour des faits de racisme. 
Chaque année, plusieurs dizaines de condamnations pour racisme sont prononcées par les tribunaux Et en 2019, le chiffre record de 951 dossiers a été atteint ! Selon Patrick Charlier, le directeur d’Unia, la persistance de ces chiffres illustre le caractère systémique et structurel des discriminations raciales. Les chiffres d’Unia le confirment : le racisme s’exprime dans tous les secteurs de la société belge : dans le logement, sur les réseaux sociaux, au travail...


Et, plus récemment, la pandémie du coronavirus a également suscité des réactions racistes. Peut-on espérer voir enfin l’adoption d’un Plan interfédéral de lutte contre le racisme ambitieux ?

En arborant les derniers mots prononcés par Georges Floyd, Solidaris et son réseau dénoncent ces pratiques qui rongent nos sociétés et le vivre-ensemble et en appellent au respect des Droits humains. 

​​​​