Solidaris estime important de vous rappeler que, même en période de crise, nous ne vous demandons jamais d’information financière par téléphone. Ne communiquez donc jamais votre code bancaire à un tiers.

Brabant Wallon

Choix de région

Les médicaments ne sont pas des bonbons !

Nul médicament n'est anodin

Même une "bête Aspirine" contient des substances chimiques auxquelles vous pouvez développer une allergie ou qui peut interagir avec d'autres médicaments. Il convient donc de rester vigilant.

Dialoguez avec votre médecin

De nombreux médicaments sont délivrés sans prescription médicale. C'est ce que l'on appelle les "médicaments de comptoir". Cela ne signifie pas qu'ils sont totalement inoffensifs. Lorsque vous consultez le médecin, pensez à lui énumérer les médicaments que vous prenez, car ceux-ci peuvent avoir des effets négatifs s'ils sont mélangés à ceux que votre médecin veut vous prescrire. Dans le meilleur des cas, ils peuvent en annuler l'effet. Dans le pire des cas, le mélange peut provoquer des effets secondaires voire produire des substances toxiques. Par ailleurs, votre médecin vous conseillera peut-être de stopper (temporairement ou définitivement) ces médicaments, en raison de la maladie pour laquelle vous le consultez.

En dehors des médicaments allopathiques, faites-lui également part des médications dites douces que vous utilisez (phytothérapie, arcogélules, etc) qui contiennent elles aussi des substances qui seront peut-être à éviter. Et comme votre médecin ne peut pas tout connaître, pensez éventuellement à emporter la notice.

Lisez la notice !

Que vous ayez suivi nos précédents conseils ou non, lisez toujours la notice des médicaments avant de les prendre. A sa lecture, vous vous rendrez peut-être compte que vous avez oublié de mentionner quelque chose au médecin, qui peut s'avérer important. Au moindre doute, contactez votre médecin pour avoir son avis. 

Un pour moi... un pour toi !

Il ressort de ce qui précède que l'automédication est à proscrire : vous n'êtes pas médecin. Mais c'est bien pire encore de conseiller à une autre personne la prise de tel ou tel médicament, voire de lui donner votre boîte ! Vous ne connaissez rien de ses allergies, de son passé médical, de ce qu'elle prend elle-même comme médicaments, éventuellement. Ce qui est bon pour l'un n'est pas nécessairement bon pour l'autre. Un médicament doit rester quelque chose d'aussi personnel que votre brosse à dents !

Voir aussi