Solidaris encourage ses affiliés à se faire vacciner contre le coronavirus. Vous avez des questions concernant la vaccination ? Vous avez reçu une invitation pour une dose supplémentaire de vaccin ? Nous sommes à votre écoute dans nos agences. Pour plus d’information, rendez-vous sur le site jemevaccine.be. Retrouvez également votre Covid Safe Ticket sur le portail Masanté.

Centre, Charleroi et Soignies

Choix de région

Accord médico-mutualiste 2021 : Un Accord positif qui ne manque pas d’ambitions

Ce mercredi, les mutualités et les médecins ont conclu un accord médico-mutualiste à l’unanimité pour l’année 2021. Pour Solidaris, ceci démontre que, même dans une année aussi particulière, la concertation peut fonctionner. « Cet un accord de transition dans la période que nous traversions, mais c’est surtout un accord qui ne manque pas d’ambitions » souligne Jean-Pascal Labille, Secrétaire général de Solidaris.
 
En effet, outre l'attribution de l'indexation des honoraires, cet accord médico-mutualiste lance de nombreux chantiers tels qu’une réforme de la nomenclature, un Dossier Médical Global encore plus qualitatif, un cadre juridique pour les prestations de télémédecine, une  révision du système d'accréditation ou les coopérations fonctionnelles pour les postes de garde.
 
L'Accord 2021 met aussi un accent particulier sur l'accessibilité aux soins de santé en demandant la levée de l'interdiction d'application du tiers payant pour les consultations ou visites, en voulant développer des propositions pour une transparence et une maîtrise des suppléments d'honoraires en ambulatoire et dans le secteur hospitalier ou l'implémentation d'un modèle standard d’estimation des coûts pour un nombre d'hospitalisations courantes.
 
L'Accord s'inscrit dans la volonté exprimée par l'ensemble des acteurs des soins de santé, et confirmée dans l'accord gouvernemental fédéral, de travailler dans un cadre budgétaire pluriannuel à partir de 2022 en élaborant un plan de soins efficaces (réduction des variations de la pratique médicale, prescription rationnelle...) qui permette de générer des gains d'efficience et d'intégrer des objectifs de santé en s'inscrivant dans le principe « les soins adéquats, au bon endroit, pour un prix correct ».
 
Enfin, pour Jean-Pascal Labille : « Il y a lieu de souligner que c'est un accord qui s'est conclu dans une ambiance très constructive de l'ensemble des partenaires de la Médicomut qui montre que la concertation amène encore et toujours des résultats positifs et qui permet de voir l'avenir avec une certaine sérénité. Il convient encore une fois de féliciter le président de la Médicomut, et les services de l'INAMI, pour avoir mis en place les conditions de la conclusion de ce nouvel accord. »​