Solidaris estime important de vous rappeler que, même en période de crise, nous ne vous demandons jamais d’information financière par téléphone. Ne communiquez donc jamais votre code bancaire à un tiers.

Pro Santé

Quels sont les effets d’une intervention de chirurgie bariatrique pour le patient ? (07/04/2014)

La Mutualité Socialiste a analysé la problématique liée au surpoids et à l’obésité. Pour ce faire, elle a interrogé près de 1.800 patients ayant subi une intervention chirurgicale en 2004-2005. L’objectif était de connaître leur expérience et d’étudier les effets sur la santé, le suivi de ces opérations, les complications et les effets secondaires possibles et finalement, le niveau de satisfaction des patients, neuf ans après leur opération.

L'obésité touche une part de plus en plus importante de la population et entraîne des problèmes de santé. Dans certains cas d'obésité dite "morbide", le recours à la chirurgie bariatrique (gastroplasties de réduction par pose d'un anneau autour de l'estomac et autres bypass gastriques) est proposé. Ces techniques chirurgicales sont toutefois des interventions lourdes pouvant entraîner des effets secondaires importants.

La Mutualité Socialiste a dès lors analysé la problématique liée au surpoids et à l’obésité. En 2007, elle avait déjà réalisé une enquête auprès de ses membres habitant en Flandre ayant subi une chirurgie bariatrique en 2004 et 2005 afin de connaître leur expérience et leur avis sur cette intervention. Il s’agissait d’étudier les effets des interventions chirurgicales ayant pour objectif de lutter contre l'obésité sur la santé, le suivi de ces opérations, les complications et les effets secondaires possibles et finalement, le niveau de satisfaction des patients.

Cette nouvelle étude est basée sur l’expérience de près de 1.800 patients ayant participé à l’enquête réalisée en 2007. Il s’agit d’avoir un plus long suivi et une plus grande connaissance de leur expérience, neuf ans après leur intervention chirurgicale.

Il ressort que les sondés perdent beaucoup de poids suite à leur opération, comme cela a déjà été montré dans de nombreuses études. En moyenne, le patient perd 30 kilos. Cette perte de poids est permanente : si le patient opéré peut reprendre quelques kilos, son poids reste sensiblement inférieur à son poids initial.

L'obésité entraîne un certain nombre de problèmes de santé spécifiques, tels que l'hypertension artérielle, le cholestérol ou le diabète, auxquels peuvent se greffer des problèmes psychosociaux (cf. dépression). La consommation des différents médicaments indiqués dans ces situations a donc été analysée avant et après l’intervention chirurgicale. Il apparait que les patients sont nombreux à abandonner leur traitement suite à l’opération, ce constat restant valable neuf ans plus tard.

D’autres constats sont moins réjouissants. Ainsi, 14% des répondants ont dû subi une ou plusieurs réinterventions, en particulier pour ceux s’étant vu poser un anneau gastrique. En outre, un patient sur cinq a subi une intervention de chirurgie plastique après la dernière chirurgie bariatrique.

Le suivi pourrait également être amélioré. Tant la première que la deuxième enquêtes montrent que les patients sont principalement suivis par leur chirurgien. Si ce suivi est nécessaire, il n’est parfois pas suffisant. La chirurgie bariatrique entraîne des effets sur le mode de vie et la vie sociale.  Seulement 10% des patients sondés en 2013 ont été suivis par un professionnel spécialiste de l'alimentation et de la diététique et à peine 2% par un psychologue. Plus alarmant, ils sont 15% à déclarer n’être suivi par personne.

Comme l’avait montré l’enquête réalisée en 2007, un grand nombre de patients souffrent encore : un patient sur cinq indique vomir fréquemment ou avoir des flatulences, plus d’un sur dix souffre de diarrhée et de constipation, une partie importante de patients indique également souffrir de crampes d'estomac,  de mauvaise odeur des selles, etc.

Lorsqu’ils sont interrogés sur leur vie sociale, 49% ont répondu que leur vie sociale s'est améliorée, 45% ne font état d’aucun changement et 7% déclarent que leur vie sociale s’est détériorée (ce qui peut sans doute s’expliquer par les effets négatifs susmentionnés).

Pour conclure, la chirurgie bariatrique contribue considérablement à la perte de poids et entraîne la réduction d'un certain nombre de maladies liées à l'obésité, en témoigne la chute drastique de la prise de médicaments pour les traitements contre l’hypertension artérielle, le cholestérol, le diabète, etc. Mais la décision de subir une intervention chirurgicale ne doit pas être prise à la légère : comme toute intervention chirurgicale, elle nécessite une période de rétablissement et peut entraîner des complications. En outre, elle induit des changements importants au niveau du mode de vie et peut impliquer des inconvénients permanents considérables.

Plus d’infos :
Télécharger l’étude complète (NL)
Calculer le coût moyen d’une chirurgie bariatrique 
Patrick Galloo, Aaron Van den Heede et Marijke Van Duynslaeger