Solidaris estime important de vous rappeler que, même en période de crise, nous ne vous demandons jamais d’information financière par téléphone. Ne communiquez donc jamais votre code bancaire à un tiers.

Pro Santé

Un plan bucco-dentaire pour améliorer la santé dentaire des Belges (05/05/2014)


​La ministre de la Santé publique Laurette Onkelinx (PS) a récemment présenté son Plan bucco-dentaire dont l’objectif est d'améliorer la santé dentaire des Belges en les incitant à consulter un dentiste et en aidant les professionnels du secteur.

La ministre de la Santé publique Laurette Onkelinx (PS) a récemment présenté son Plan bucco-dentaire qui devrait être mis en place au cours de la prochaine législature. Avec l’allongement de la vie, la question de l’accessibilité des soins dentaires devient plus cruciale que jamais. L'objectif de ce plan est d'améliorer la santé dentaire des Belges en les incitant à consulter un dentiste et en aidant les professionnels du secteur.

Il s’agit d’encourager, dès le plus jeune âge, chaque enfant à prendre de bonnes habitudes en matière d’hygiène dentaire. Le plan prévoit ainsi de développer la prévention en matière dentaire dans le cadre scolaire (examens bucco-dentaires lors des visites médicales scolaires) et le remboursement intégral des soins orthodontiques jusqu'à l'âge de 12 ans. Il s’agit également de mieux informer les familles concernant la gratuité des soins dentaires chez les dentistes conventionnés pour les moins de 18 ans. En effet, malgré la gratuité des consultations jusqu'à 18 ans, 14% des Bruxellois ne sont jamais allés chez le dentiste.

Le plan prévoit également :

  • le remboursement de certaines prestations, notamment en intégrant les tickets modérateurs dans le maximum à facturer ;
  • l'entrée des dentistes dans les maisons médicales (en plus des médecins, kinésithérapeutes et infirmier(e)s qui y exercent déjà actuellement) afin de renforcer l’accès des personnes précarisées aux soins dentaires ;
  • un meilleur remboursement des soins dentaires préventifs et les prothèses dentaires pour les personnes qui en ont besoin (cf. la gratuité des prothèses amovibles dès 40 ans) ;
  • des mesures spécifiques pour les femmes enceintes (examen gratuit à partir du quatrième mois de grossesse), les personnes âgées (visites d'un hygiéniste bucco-dentaire dans les maisons de soins et de repos), etc.

La mise en place de ce plan nécessiterait un budget d'environ 200 millions d'euros.

Afin d'améliorer le suivi du patient et d’assurer la transparence des soins de santé, La ministre de la Santé prépare également la mise en place du Dossier dentaire généralisé (DDG) ainsi que la création d'un nouveau statut : celui d'hygiéniste bucco-dentaire.

Leila Maron