Centre, Charleroi et Soignies

Choix de région

Médicaments et dépendance

​Parmi les médicaments pouvant donner lieu à un usage abusif, on pense évidemment tout de suite aux psychotropes. Mais le risque existe également pour de nombreux autres types de médicaments, considérés comme "anodins" et "sans danger",  et qui sont très souvent utilisés sans précaution. Ce sont pourtant aussi des médicaments, avec effets positifs et négatifs et qui peuvent donner lieu à une sorte de dépendance, si pas physique, en tout cas psychologique.
 
Voici quelques médicaments qui donnent souvent lieu à des usages " de confort ", sans indication réelle :

Les analgésiques ou "anti-douleurs" non morphiniques

Ils sont pris au moindre mal de tête ou de dos, souvent dans un contexte de stress ou de mal-être.
- A base de paracétamol : Dafalgan, Efferalgan, Panadol, Perdolan, Tempra  ...
- A base d'acide acétylsalicylique : Alka Seltzer, Aspirine, Aspro, Dispril, Sédergine ...

Les anti-acide

Ils sont souvent liés de près ou de loin à une difficulté de la vie et utilisés contre les brûlures d'estomac. Quelques exemples : Gaviscon , Gastropulgite, Maalox, Rennie  ...

Les vitamines et " toniques "

On pense souvent qu'ils sont inoffensifs. Pourtant, les toniques contiennent parfois des substances qui ne sont pas anodines. Quant aux vitamines consommées en trop grande quantité, elles peuvent déboucher sur une hypervitaminose (ou survitaminose). Selon les vitamines, quand les doses sont supérieures aux besoins, certaines sont éliminées, d'autres sont stockées par l'organisme, mais d'autres deviennent toxiques. Les hypervitaminoses peuvent engendrer de graves complications.
 

Voir aussi