Vous êtes nombreux à tenter de nous joindre par téléphone et par email ce qui engendre un temps d’attente plus long. Nous nous excusons pour les désagréments occasionnés et mettons tout en œuvre pour résoudre cette situation et vous garantir le meilleur service. Votre guichet en ligne e-mut et l’application Solidaris restent disponibles.

Centre, Charleroi et Soignies

Choix de région

Travailler à l'étranger

​Une carrière à l'étranger vous tente mais vous vous retrouvez confronté à toute une série de questions…

Les réponses à ces questions varient en fonction du fait que vous partiez :

  • dans un pays dépendant de la convention européenne : l'Union Européenne, la Suisse, le Lichtenstein, l'Islande et la Norvège.
  • dans un pays avec lequel la Belgique a signé une convention : Algérie, Tunisie, Turquie, Croatie, Serbie, Monténégro, Bosnie-Herzégovine, Macédoine, Québec)
  • dans un pays sans convention relative aux soins de santé : USA, Chili, Canada (sauf le Québec), … 

Toutes les conventions n'ouvrent pas les même droits. Aussi, nous vous conseillons de prendre systématiquement contact avec votre mutualité, en précisant le pays de destination.

Attention : pour les pays sans convention, vous n'êtes pas couvert ! Nous vous conseillons de souscrire une assurance privée ou de vous informer auprès de l'Office de Sécurité Sociale d'Outre-Mer (OSSOM).

Incapacité de travail ou invalidité des travailleurs frontaliers

La déclaration d'une incapacité de travail se fera dorénavant à l'organisme du pays dans lequel on travaille (appelé dans ce cadre "Etat compétent"), même si l'on séjourne ou réside dans un autre pays. 
Exemple :  une personne habite Bruxelles mais travaille en France. Elle devra signaler son incapacité de travail en France, en transmettant le certificat médical délivré par le médecin belge. Le médecin-conseil français sera tenu de suivre l'avis du médecin traitant belge.

Toutefois, s'il a un doute, il peut :

  • mandater un autre médecin belge pour pratiquer un contrôle
  • envoyer un médecin français sur place pour contrôler

Par contre, en période d'invalidité (plus d'un an d'incapacité de travail), il peut faire revenir le malade en France pour y être contrôlé. Ses frais de déplacement sont pris en charge.

Pour plus d'informations

Nous vous recommandons également de visiter les sites Internet suivants :

Sécurité Sociale Belge
Union Francophone des Belges à l'étranger
SPF Affaires étrangères : vivre à l'étranger 
Institut de médecine tropicale : conseils sanitaires par pays

Voir aussi​​