Pro Santé

COVID 19 : Solidaris adapte ses services.

Nos agences sont accessibles avec ou sans rendez-vous sous certaines conditions. 

Plus d'infos ici.

Pour toute demande de renseignements, nous vous invitons à prendre contact avec nous : 

  • Brabant wallon (305) : 02 391 09 11 - info.bw@solidaris.be
  • Centre, Charleroi et Soignies (317) : 071 507 777 - infoccs@solidaris.be
  • Liège (319) : 04 341 62 11
  • Luxembourg (323) : nous vous invitons à contacter le numéro habituel de votre agence ici​.
  • Mons-Wallonie picarde (315) : nous vous invitons à contacter le numéro habituel de votre agence ici​ ou notre contact center au 068/84.84.84. 
  • Province de Namur (325) : 081 777 777 - info@solidarisnamur.be

 

Il est impératif de ne pas présenter de symptômes viraux avant de vous rendre en agence. 

 

 Comment pouvons-nous vous aider ?
    

Je suis malade

   

Je dois me rendre en agence​

  
  
 

J’ai une demande d’accord (médicaments, kinés, …)​

  

Je dois effectuer une démarche administrative

  

Séjours à l’étranger

  

Nos services et magasins

  

Besoin d’aide ?​

 
 

Nous estimons important de vous rappeler que, même en période de crise, Solidaris ne demande jamais d’information financière par téléphone. Ne communiquez donc jamais votre code bancaire personnel à un tiers.   

 

 

1. Je suis malade

 

Vous avez de la fièvre et/ou des problèmes respiratoires (tels que toux et difficultés respiratoires) ?

 

=> Restez à la maison !

=> Téléphonez à votre médecin et signalez vos symptômes. Ne vous rendez pas dans la salle d'attente ou aux urgences. Votre médecin généraliste vous indique par téléphone ce qu'il faut faire, par exemple se rendre à son cabinet ou dans un centre de triage pour un test.
 
  •  Ma consultation
Le paiement du médecin pour un avis médical par téléphone n’est pas un problème. Dans la plupart des cas, le médecin ou le dentiste est payé directement par votre mutuelle. Comme celle-ci prend la totalité du montant à sa charge (20€), vous n’avez donc rien à payer.

D’autres prestations à distance sont possibles, par exemple de psychologie, de logopédie, de kinésithérapie, de soins post-nataux, de diabétologie, d’ergothérapie,… Cependant, les conditions de paiement ci-dessus ne sont pas applicables à ces prestations et varient selon les cas.​

Dans le cas où vous vous rendez dans un cabinet médical, le médecin ne pourra en aucun cas vous faire payer un « supplément corona », et ce, qu’il soit conventionné ou non.​ Plus d'infos ici.​

 

  • ​Vos attestations de soins 

Dans le cas où vous avez reçu une attestation de soins, le remboursement ne peut se faire que sur base de l’original "papier". Nous ne pouvons dès lors accepter ni photo ni scan de l'attestation de soins. 

Vos attestations de soins (médecins généralistes, spécialistes, kinésithérapeutes, logopèdes, ...) et autres documents peuvent être déposés dans les boîtes aux lettres Solidaris mises à votre disposition. Celles-ci sont relevées tous les jours.

Pour trouver la boite aux lettres Solidaris la plus proche de chez vous, cliquez ici.

 

  • ​Vos soins dentaires​

Vos soins dentaires sont mieux remboursés si vous avez effectué une visite chez votre dentiste l’année précédente (pour les plus de 18 ans). 

Si en raison du virus COVID-19, vous ne pouvez avoir de contact en 2020 avec votre dentiste, les visites effectuées en 2019 seront également prises en compte, de sorte que cela n’impactera pas le remboursement de vos soins dentaires en 2021. Vous n’avez aucune démarche à effectuer, la prise en compte est automatique.

 

  • ​​Vos demandes de remboursement concernant l’assurance complémentaire 

 Vos demandes de remboursement (ex: BVAC vaccin, pilule contraceptive, médicament homéopathique,..) peuvent être envoyées par courrier ou déposées dans la boite aux lettres de votre agence. Celles-ci sont traités par votre conseiller. Elles peuvent être également transmises par email :

 

Tout autre document relatif à vos indemnités peut être scanné directement via notre app mobile, envoyé par courrier ou déposé dans la boite aux lettres de votre agence. Celui-ci sera traité par votre conseiller. Il peut être également transmis par email :

 

  •  Prescription de médicaments

 

Si vous avez besoin de médicaments, il y a deux possibilités. Votre médecin peut vous fournir soit une prescription sur papier, soit une prescription électronique.

    • ​Prescription sur papier : votre médecin et vous convenez de la manière de vous procurer le papier.
    • Prescription électronique : en temps normal, lorsque votre médecin vous fait une prescription électronique de médicaments, vous recevez une preuve « papier » de cette prescription. Sur ce papier figure un code-barres qui est scanné à la pharmacie.
 

Pour limiter la propagation du Covid-19, votre médecin peut, avec votre accord, ne pas vous remettre le papier de cette preuve de la prescription électronique. A la place, il vous fait parvenir ce code-barres ou la combinaison de lettres et de chiffres correspondante par voie électronique (par mail, téléphone, etc).

  

A la pharmacie, il suffit de présenter le code-barres reçu (ou l’équivalent en chiffres et lettres) pour obtenir les produits prescrits.

A ce jour, toutes les autorisations de remboursements de spécialités pharmaceutiques et produits assimilés dont la validité a expiré entre le 13 février 2020 et le 30 juin 2020 ont été prolongées automatiquement pour une période de 3 mois ; celles dont la validité a expiré entre le 1er juillet 2020 et le 31 août 2020 ont été prolongées pour une période de deux mois. A partir de septembre 2020, et de mois en mois jusqu’à la fin de la crise, les autorisations dont la validité expirera à la fin du mois seront automatiquement prolongées de 2 mois.

 
  •  Incapacité de travail
Si vous êtes malade et incapable de travailler, vous avez droit à des indemnités de maladie. Ce n'est pas différent concernant le coronavirus.
 
    • Rendre un certificat
      • Travailleur salarié 
Ceux qui sont en incapacité et ne peuvent pas aller travailler recevront un certificat d'incapacité de travail de leur médecin. Vous devez le remettre à temps à votre mutualité. 
 

En raison des mesures de confinement liées à la crise corona, vous pouvez nous remettre votre certificat par voie postale (adresse) mais vous pouvez exceptionnellement également le prendre en photo ou le scanner et nous l’envoyer par e-mail. 

 

Si vous avez eu une consultation par téléphone avec votre médecin, le certificat doit être transmis par e-mail. Lisez ici comment cela fonctionne​ et ce que vous avez encore à faire.

Il vous est également possible ​de photographier votre certificat d’incapacité de travail et de nous le transmettre via l’application mobile

 
      • ​​Travailleur indépendant

Durant la période du 1er mars au 1er octobre, en raison des mesures de confinement rendant parfois difficile la possibilité de se rendre chez votre médecin, la date de début de votre certificat d'incapacité est la date à partir de laquelle nous pouvons vous indemniser. La date de signature de votre médecin n’est plus prise en compte. Votre médecin peut exceptionnellement envoyer le certificat par e-mail. 

Lisez ici comment cela fonctionne et ce que vous avez encore à faire.
 
 
    • ​​Prolongation de certificat
Toute prolongation d’incapacité doit être introduite auprès de votre mutualité dans les 48 heures. En cette période de crise, nos délais sont assouplis.
  

Vous pouvez nous renvoyer votre certificat par email ou via l'application mobile. Lisez ici comment cela fonctionne et ce que vous avez encore à faire.

 
  • ​​Dépistage Coronavirus
Durant la pandémie, le coût des tests de dépistage du Covid-19 sera intégralement pris en charge par la mutuelle, le patient n’aura rien à payer. Ces tests doivent cependant être effectués en respectant les instructions de l’Institut belge de la Santé, Sciensano, qui sont régulièrement adaptées.  Entre autres, ces tests sont réservés à des patients répondant à des conditions précises.

Les tests moléculaires PCR effectués entre le 21 octobre 2020 et le 15 novembre 2020 sur des contacts à haut risque asymptomatiques ne sont pas remboursés.

Les tests moléculaires PCR pour les voyageurs revenant d’un pays ou d’une région où le risque d’infection est élevé seront remboursés par la mutuelle en fonction des lignes directrices publiées sur le site de Sciensano. Actuellement, ces lignes indiquent que 
  • pour les voyageurs revenant d'une zone orange, les tests PCR effectués à partir du 1er octobre 2020 ne sont plus remboursés ;
  • pour les voyageurs revenant d'une zone rouge, les tests PCR effectués entre le 21 octobre 2020 et le 15 novembre 2020 ne sont pas remboursés.
Pour les tests PCR demandés via le Passenger Locator Form pour les voyageurs rentrants, ainsi que ceux demandés via le contact tracing, les personnes concernées reçoivent un « CTPC » (= corona test prescription code) qui leur est envoyé par SMS sous forme d’un code de 16 caractères (chiffres et/ou lettres). Ce CTPC est assimilé à la prescription d’un médecin et ces tests sont remboursés pour les personnes inscrites auprès d’une mutualité en Belgique.

Exception : Les tests moléculaires PCR exigés pour les voyages internationaux peuvent être effectués même si la personne ne répond pas aux conditions actuelles de Sciensano. Cependant, ces tests ne sont pas remboursés par les mutuelles. Ils peuvent être facturés aux voyageurs qui les demandent aux conditions suivantes :
  • ​le test est facturé 46,81 € au voyageur ;
  • l’exigence du pays étranger est communiquée sur le site web du SPF Affaires Étrangères ;
  • le voyageur qui demande le test remplit un formulaire dans lequel il confirme que le test est requis par un gouvernement étranger, donne son accord écrit selon lequel le test lui sera facturé et s'engage à communiquer le résultat du test à son médecin traitant. Si le test est demandé via un eForm, celui-ci suffit comme formulaire de demande.


   

Revenir en haut​

 

2. Je dois me rendre en agence

 


 

  • Nos conseillers

Nos agences sont accessibles avec et sans rendez-vous. Plus d'infos ici.​

Vous pouvez continuer à déposer vos documents avec un numéro de téléphone dans nos boites aux lettres. Celles-ci sont relevées quotidiennement et nos conseillers vous contacteront afin de traiter votre dossier. 

Tous les dossiers seront traités dans les meilleurs délais. Nous veillons à garantir au mieux le paiement de vos indemnités et de vos prestations de santé. 

Nous restons accessibles via le téléphone, l’e-mail, l'application mobile Solidaris et le guichet internet e-Mut. 

 

Pour rappel, nos contact-centers restent accessibles : 

  
  • Nos assistants sociaux
Les rencontres avec nos assistants sociaux sont possibles sous certaines conditions : 
  • AVEC et SANS RENDEZ-VOUS​
    dans les permanences du Brabant wallon (305): plus d'infos ici​
  • AVEC un RENDEZ-VOUS : 
    Centre, Charleroi et Soignies (317): 071 507 777 - infoccs@solidaris.be
    Liège : 04 341 63 20 - Soc.Liege@solidaris.be
    Mons-Wallonie picarde (315) : 068 84 84 84 - 315.social@solidaris.be
    Province de Namur (325) : 081 777 506 - info@solidarisnamur.be​  
  • porter un masque de protection,
  • se nettoyer les mains avec du gel hydro-alcoolique avant d’entrer,
  • respecter les mesures de distanciation sociale (1m50),
  • éviter les contacts physiques,
  • se présenter seul en agence (à l’exception des enfants et personnes nécessitant assistance).

Il est impératif de ne pas présenter de symptômes viraux avant de vous rendre à votre rendez-vous. 

 
  • Nos médecins-conseil
Les consultations des médecins-, psys- et kiné-conseil ont lieu par entretien téléphonique ou consultation sur place. Chaque médecin-conseil convoquera ses patients en lien avec son dossier médical et les directives reçues de l’INAMI. Toutes les mesures de protection restent d’application. 

 
 

Revenir en haut​

  
 

3. Je suis en incapacité de travail

 



Pour être reconnu en incapacité de travail, il faut un diagnostic ou une description de vos symptômes sur votre certificat médical sauf si vous êtes infecté par le coronavirus. Plus d’infos ici​.

  

Si vous êtes mis en quarantaine ou écarté, cela relève de la compétence de l’Onem dans le cadre du chômage temporaire pour force majeure.  Votre syndicat peut vous aider dans toutes vos démarches.  

  

Concernant les femmes enceintes, elles ne sont pas considérées à risque, il y a nécessité pour l’employeur de leur fournir un travail adapté ou un retrait complet. C’est de la compétence de la Médecine du Travail.

Depuis le 1er mars, si une femme enceinte :

  • tombe en incapacité de travail (en raison du corona ou pour toute autre raison médicale),
  • est écartée totalement du travail en tant que mesure de protection de la maternité,
  • ou si elle se retrouve dans une situation de chômage temporaire économique ou de force majeure, 

 durant sa période de congé prénatal, alors son congé postnatal sera automatiquement prolongé de la même période.

 
  • Médecin-conseil 

Toutes les consultations physiques des médecins-conseils, de nos psychologues-conseils et de notre kinésithérapeute-conseil sont suspendues.

Les dossiers d’évaluation de l’incapacité de travail seront traitées par télé-consultations ou sur documents.


 
  • Travailleur salarié
En cas d’incapacité de travail avec certificat accepté par le médecin-conseil, vous toucherez votre salaire garanti.
 

Les chômeurs toucheront immédiatement des indemnités de mutuelle. 

Si vous tombez en maladie durant la période de chômage temporaire, l’employeur ne paie pas de salaire garanti. Vous bénéficierez alors des indemnités de mutuelle.

Si vous étiez déjà reconnu en incapacité de travail avant le début de chômage temporaire, l’employeur continuera à payer jusqu’à la veille du début du chômage.
 
 
  • Travailleur indépendant
Si vous êtes malade, vous rentrez un certificat.
  

Si vos activités sont interrompues pour force majeure, des mesures temporaires sont prises pour l’octroi d’un droit passerelle.

 
  • ​ Temps partiel
    • Travailleur salarié
Si vous souhaitez reprendre une activité à temps-partiel, contactez le service des médecins-conseil par email.
 
Il vous téléphonera afin de vérifier la compatibilité de l’activité demandée avec votre état de santé.
  

Si vous avez déjà un accord de temps partiel et que vous ne savez plus l’exercer en raison du chômage temporaire, les allocations de chômage seront assimilées à un revenu professionnel. 

Les indemnités seront donc réduites comme d’habitude en fonction du volume de votre activité.
 

Si vous cessez votre temps partiel en raison d’une aggravation de votre état de santé, veuillez prévenir également le service des médecins-conseil.

 
    • Travailleur indépendant
  

Si vous avez un accord pour effectuer une activité à temps partiel et que votre employeur ou votre entreprise stoppe leur activité pour force majeure, vous bénéficierez d’indemnités complètes. 

Si vous avez un accord pour une durée limitée à 18 mois, la période de retour au travail sera prolongée de la durée de l’interruption de l’activité (nombre de jours calendriers à partir de l’interruption jusque la reprise).

 
 Rendre un certificat
    • Travailleur salarié 

Ceux qui sont en incapacité et ne peuvent pas aller travailler recevront un certificat d'incapacité de travail de leur médecin. Vous devez le remettre à temps à votre mutualité. 

 
En raison des mesures de confinement, vous pouvez nous remettre votre certificat par voie postale (adresse) et vous pouvez exceptionnellement le prendre en photo ou le scanner et nous l’envoyer par e-mail. 

 

​Il vous est également possible ​de photographier votre certificat d’incapacité de travail et de nous le transmettre via l’application mobile​

Si vous avez eu une consultation par téléphone avec votre médecin, le certificat doit être transmis par e-mail. Lisez ici​ comment cela fonctionne et ce que vous avez encore à faire.
 
 
    • ​ ​​Travailleur indépendant
Durant la période du 1er mars au 1er octobre, en raison des mesures de confinement rendant parfois difficile la possibilité de se rendre chez votre médecin, la date de début de votre certificat d'incapacité est la date à partir de laquelle nous pouvons vous indemniser. La date de signature de votre médecin n’est plus prise en compte. Votre médecin peut exceptionnellement envoyer le certificat par e-mail. ​
 

Lisez ici comment cela fonctionne​ et ce que vous avez encore à faire.

 
  • Votre activité est à l’arrêt
 

Les conditions du droit passerelle pour les travailleurs indépendants ont été assouplies en raison de la crise du coronavirus. Vous pouvez déjà prétendre à l’allocation passerelle après 7 jours consécutifs d'interruption forcée. Vous pouvez demander cette allocation à votre caisse d'assurance sociale. 

Si vous avez une charge de famille, vous recevrez un montant plus élevé. Normalement, vous avez besoin d'une attestation de votre mutualité pour le prouver. Cette condition a été temporairement supprimée. Une déclaration sur l'honneur dans le formulaire de demande de votre caisse d'assurance sociale suffit. Vous n'avez pas besoin de contacter votre mutualité pour cela.

 

  • ​Qu’en est-il du cumul avec un autre revenu de remplacement ?

Vous êtes indépendant à titre principal, primo-starter, conjoint aidant (affilié au maxi-statut), indépendant à titre complémentaire ou avec assimilation à une activité complémentaire (art. 37) et vous payez au moins la cotisation minimale applicable aux indépendants à titre principal ? 

Vous pouvez cumuler, à certaines conditions, l’indemnité octroyée dans le cadre du droit passerelle avec une autre indemnité :

L’indemnité n’est octroyée que si vous avez interrompu (volontairement ou non) votre activité en raison de la crise du coronavirus.

Exemple : vous perceviez, au début de la crise sanitaire, des allocations pour un repos de maternité à temps plein ou pour dispenser des soins en tant qu’aidant proche à temps plein ? Dans ce cas, vous n’avez pas droit à l’indemnité dans le cadre du droit passerelle car votre activité était déjà interrompue. Si, par contre, vous perceviez des allocations pour un repos de maternité à mi-temps, vous pouvez cumuler ces allocations avec l'indemnité octroyée dans le cadre du droit passerelle.

Le droit passerelle peut toujours être cumulé avec le chômage temporaire.

Le droit passerelle ne peut pas être cumulé avec les indemnités d’incapacité de travail. Trois situations peuvent se présenter : 

 

  1. Vous étiez en incapacité de travail à temps plein au début de la crise sanitaire ? Vous conservez vos indemnités de maladie. 
  2. Un indépendant qui bénéficie du droit passerelle pour un mois et qui est reconnu en incapacité de travail au cours de ce même mois peut conserver la prestation financière du droit passerelle. Sa mutuelle ne lui versera en effet l’indemnité d’incapacité de travail que le premier jour du mois qui suit. Exemple : Vous vous retrouvez en incapacité de travail  au mois d’avril alors que vous pouvez déjà prétendre au droit passerelle.  Vous n’aurez droit aux indemnités de maladie qu’à partir de mai 2020.
  3. Le médecin-conseil de votre mutuelle vous avait autorisé à travailler à temps partiel en tant qu’indépendant ? Vous ne pouvez pas bénéficier du droit passerelle mais vous conservez votre indemnité de maladie à temps plein. Prévenez le plus vite possible votre mutuelle en cas d'interruption complète de votre activité.

 

NB : Au niveau de la mutualité, le cumul des indemnités des indemnités avec le droit passerelle est interdit

 

  • Complément temporaire aux indemnités d'incapacité primaire

 

Ce complément peut être octroyé aux personnes ayant un contrat de travail ou assimilés qui sont reconnues comme étant en incapacité de travail, au plus tôt, à partir du 1er mars 2020 (pas aux rechutes) si le montant de la rémunération perdue est inférieure à 132,9990 euros.

Le complément peut être octroyé pour chaque jour où la personne bénéficie de l'indemnité d'incapacité primaire durant la période de régime spécifique de chômage temporaire pour cause de COVID-19 déterminée par l’ONEM (cette période est fixée jusqu’au 31 décembre). Après cette période, les assurés concernés retrouveront le montant normal de leurs indemnités (60 % de leur rémunération avec l’application des minimums travailleurs réguliers/non réguliers après 6 mois).

Ce montant journalier supplémentaire est fixé à 10 % de la rémunération perdue du titulaire reconnu en incapacité de travail et est ensuite augmenté de 5,63 euros.

Exception : si le montant de la rémunération perdue est supérieur à 105,9523 euros et inférieur à 132,9990 euros. Dans ce cas, le montant de l'indemnité d'incapacité primaire complémentaire est limité à la différence entre 79,80 euros et le montant qui correspond à 60 % de la rémunération perdue.

Cette loi détermine également que si le montant calculé pour une personne après l’ajout de ce complément est inférieur ou égal à 61,22 euros, la personne percevra 61,22 euros par jour. 

Ce supplément n’a pas d’impact sur la détermination de la situation familiale de l’assuré et un précompte professionnel de 11,11 % sera appliqué sur celui-ci.

La loi prévoit que les mutualités ont jusqu’au 1er novembre au plus tard pour mettre en place les régularisations de ces paiements complémentaires. Ensuite, ces compléments seront versés avec les indemnités de novembre et décembre. Aucune démarche des assurés n’est nécessaire, la mutualité se charge de tout.


 
 

Revenir en haut​

 
 
 

4. J’ai une demande d’accord (médicaments, kinés, …)

 



Pendant la durée de la pandémie, il y a deux manières de nous faire parvenir vos demandes d’accord ou de prolongation d’accord : soit papier, soit digital. Dans un souci d’efficacité, nous vous demandons instamment de ne pas nous envoyer ces documents en double car cela implique une double charge de travail pour nos services. Veuillez choisir l’une ou l’autre des méthodes suivantes, mais pas les deux.

- Soit vous choisissez de nous envoyer l’original papier : dans ce cas, vous pouvez déposer vos demandes d’accord ou de prolongation d’accord dans les boites aux lettres de Solidaris ou nous les envoyer par courrier postal. 

- Soit vous choisissez de nous envoyer ces demandes au format digital : dans ce cas, vous nous envoyez une copie de la demande sous forme de scan ou de photo. Ces demandes sont à envoyer à l’adresse électronique de la mutualité à laquelle vous êtes affilié(e) :

 
La décision concernant votre demande vous sera dans tous les cas distribuée par la poste.​
 

L'annulation d'un rendez-vous n’aura pas d’impact sur votre accord en cours ; votre mutualité met tout en œuvre avec les autorités pour assurer la continuité de votre accord pendant la période de la pandémie.

 

Aucune démarche de votre part n’est nécessaire.

A ce jour, toutes les autorisations de remboursements de spécialités pharmaceutiques et produits assimilés dont la validité a expiré entre le 13 février 2020 et le 30 juin 2020 ont été prolongées automatiquement pour une période de 3 mois ; celles dont la validité a expiré entre le 1er juillet 2020 et le 31 août 2020 ont été prolongées pour une période de deux mois.​ ​A partir de septembre 2020, et de mois en mois jusqu’à la fin de la crise, les autorisations dont la validité expirera à la fin du mois seront automatiquement prolongées de 2 mois.

D’autres autorisations qui viennent à échéance depuis le mois de mars 2020 sont prolongées de 6 mois : pour les traitements de logopédie, la procréation médicalement assistée, les vêtements compressifs, … ainsi que certains traitements de kinésithérapie (pour les pathologies aiguës ou lourdes), d’orthodontie, de rééducation et de physiothérapie.​

 

  Revenir en haut​

 


5. Je dois effectuer une démarche administrative

 


  • ​Affiliation en ligne

Vous pouvez le faire directement en ligne en utilisant votre carte d’identité électronique. Pour ce faire, rendez-vous sur notre page « s’affilier ».
 
  •  Changement de compte bancaire
Vous trouverez les démarches à réaliser en vous rendant sur note page « nouveau compte bancaire »​. Il vous est également possible de modifier votre compte bancaire via notre application mobile.
  
  • Commande vignettes
Vous pouvez commander des vignettes à votre nom ou au nom de vos personnes à charge via e-Mut ou via notre application mobile. Vous les recevrez ensuite par courrier.
 
  •  Demande de remboursement
Le remboursement ne peut se faire que sur base de l’original "papier". Nous ne pouvons dès lors accepter ni photo ni scan de l'attestation de soins.
  

Vous pouvez toujours déposer vos attestations dans nos boites aux lettres. Celles-ci sont relevées tous les jours. 

 

Pour trouver la boite aux lettres Solidaris la plus proche de chez vous, cliquez ici.

 
  • Statut BIM (ex-VIPO/OMNIO)
  

Vous avez reçu un courrier vous invitant à introduire une demande pour obtenir l’intervention majorée (statut BIM). Vous pouvez nous envoyer la liste des documents demandés (preuves de vos revenus) et nous vous enverrons en retour une déclaration sur l’honneur à signer.

La transmission des documents peut exceptionnellement se faire de manière digitale, même dans les cas où ce n’est pas prévu réglementairement. 

 

 

Revenir en haut​

  
 

6. Séjours à l’étranger

 



Pour tout voyage ou déplacement à l’étranger, nous vous conseillons de prendre préalablement contact avec Mutas et de suivre les recommandations du site du ministère des Affaires étrangères.

 

Revenir en haut​

 

 

7. Nos services et magasins

 



  •  Lunettes et lentilles
  

Nos magasins Optique Point de Mire sont ouverts. Vous pouvez consulter la liste de nos magasins sur www.optiquepointdemire.be​

 

  • Prêt de matériel médical
  

Les magasins de prêt de matériel médical restent accessibles à un nombre limité de personnes ou sur rendez-vous.  

 

Les livraisons à domicile sont maintenues.

  
  • Infirmiers – Soins à domicile
  

Nos services de prise en charge à domicile sont particulièrement réactifs concernant l’actualité sanitaire et suivent les données en temps réel. Ils s’efforcent de continuer à vous offrir les meilleurs aides et soins possibles en veillant à la sécurité de chacun. 

 

À cette fin, nos services ont adopté un certain nombre de mesures. Pour trouver le service le plus proche de chez vous, cliquez ici​.

 

L’infirmier ou l’infirmière n’est temporairement plus obligé(e) de lire votre carte e-ID dans son lecteur. A la place, une simple vérification visuelle (donc sans contact entre la carte et l’infirmier/l’infirmière) est donc autorisée.

 Rassurez-vous, cette procédure n’aura pas d’impact sur la prise en charge des coûts de vos soins par votre mutuelle.
 
  •  Drive Mut
 

Les sessions de cours théorique et pratique ont repris. Vous pouvez vous inscrire ici.​


  •  Centre de planning familial
  

​La crise actuelle que nous traversons a de véritables impacts sur la santé mentale et physique des citoyens.

Les Centres de Planning familial sont ouverts à toutes et à tous. L’ensemble de leurs services et consultations ont repris dans le respect des conditions sanitaires. Les professionnels sont disponibles pour répondre à toutes les questions en lien avec la vie relationnelle, affective et sexuelle.

Les Centres proposent à chacun :

  • un accueil par une équipe pluridisciplinaire ;
  • des consultations médicales/gynécologiques : contraception, contraception d’urgence, interruption volontaire de grossesse (IVG), test de grossesse, etc ;
  • des consultations sociales et psychologiques ;
  • des consultations juridiques.

Certains centres ont développé un service spécifique pour accompagner les victimes de violences conjugales et intrafamiliales. Certains centres proposent des consultations sexologiques, d’autres des consultations de médiation familiale ou encore des suivis de grossesse, ou un soutien en matière de harcèlement et de cyberharcèlement.

Avant de vous déplacer, appelez d’abord le centre de votre choix ! Les professionnels évalueront avec vous la situation et verront comment vous aider au mieux au vu de la crise sanitaire actuelle.

 

Plus d’infos ici​.


  • Un pass dans l’impasse
 

Les consultations sont proposées par vidéoconférence ainsi qu'ne présentiel. Le service est accessible par téléphone.​

Plus d'infos sur www.lesuicide.be - 081/777.150

 

 

  • Activités 
Toutes les activités organisées par notre secteur associatif et socio-culturel (FPS, ASPH, Latitude Jeunes, Espace Seniors) sont annulées jusqu'à nouvel ordre.
  
  • ​​Contact Center ASPH
 
En cette période de crise sanitaire, nous souhaitons rappeler l’existence du contact center de l’ASPH.  
 
En effet, face à la crise sociale que nous traversons, nous avons à cœur de rappeler notre volonté, plus que jamais, de rompre avec l’isolement social et de tendre vers plus de proximité.  
 
Ainsi, pour toutes questions liées de près ou de loin au handicap, nos assistantes sociales sont là pour écouter, accompagner, orienter et soutenir les personnes en situation de handicap, mais aussi les familles et les proches !
 
Pour cela un seul numéro: 02/515.19.19 du lundi au jeudi de 8h30 à 15h00 et le vendredi de 8h30 à 11h00.

 

 

Revenir en haut​

 
 

8. Besoin d’aide ?

 


  • ​​Contact

 

Pour toute demande de contact, vous pouvez compléter le formulaire ici.

  
  • Plainte
 

Pour tout problème avec nos services, vous pouvez compléter  le formulaire ici​.​

 
  
 

Nous insistons sur la nécessité de continuer à respecter les gestes barrières. 

C'est une question de solidarité ! En se protégeant soi-même, on protège aussi les plus fragiles.

​​