Province de Luxembourg

Choix de région

Comment faire face à la pathologie lourde d’un enfant?

​Un accompagnement social et un soutien financier peut être proposé aux familles.

Apprendre que son enfant est porteur d’une pathologie et y faire face sont des moments particulièrement difficiles à vivre. Heureusement, trouver de l’aide est possible.

Faire face à une maladie lourde dont souffre son enfant est une épreuve pour une famille qui s’accompagne souvent de tracasseries administratives mais aussi de frais plus ou moins lourds. Pour soulager les familles, Solidaris a mis en place Médi’kids, un service qui accompagne dans les démarches et intervient dans le remboursement des dépenses de santé liées à la maladie de l’enfant.

Comment ça marche? «C’est un service de l’assurance complémentaire de Solidaris qui existe depuis 2001 et qui permet d’intervenir financièrement pour la majorité des frais relatifs aux soins restant à charge des parents, et qui sont liés à la pathologie lourde et chronique dont souffre l’enfant. L’objectif est d’offrir un accompagnement social et un soutien financier aux familles qui vivent cette situation particulièrement difficile», explique Jérôme Pierard, responsable opérationnel Mutualis à l’Union Nationale des Mutualités Socialistes.

«Il y a d’abord un accompagnement par nos assistants sociaux qui sont à l’écoute, soutiennent et accompagnent dans les différentes démarches à entreprendre vis-à-vis de notre service Médi’kids. Il y a également un soutien financier. Au-delà de la franchise unique de 650€ par année civile et par famille, ce service intervient dans la majorité des frais restant à la charge du patient après remboursement de l’INAMI, comme l’hospitalisation, les prestations médicales (honoraires des médecins), paramédicales et de réadaptation, les médicaments, le matériel médical (pansement, perfusion…), les prothèses, les implants ainsi que les frais de transport de l’enfant en cas d’hospitalisation ou de consultation (véhicule privé, transport en commun, taxi, ambulance, hélicoptère)», ajoute-t-il.

Ouverture de dossier

Quelles pathologies sont concernées? Il n’y a pas de liste exhaustive mais on retrouve, par exemple, les pathologies chroniques comme les maladies congénitales, oncologiques, héréditaires, pneumologiques, neurologiques, psychiatriques, traumatologiques, rénales, dermatologiques, orthopédiques, rhumatologiques, gastro-entérologiques, les troubles envahissant du comportement et hyperactivité… «Le principe est le suivant… Il doit s’agir de pathologies chroniques, potentiellement invalidantes, nécessitant des soins constants en vue de les guérir, d’en prévenir des complications éventuelles ou d’en freiner l’évolution», note encore Jérôme Pierard.

Pour en bénéficier, il faut que l’enfant soit affilié chez Solidaris, en ordre de cotisations, qu’il ait ouvert un DMG (dossier médical global) et qu’il soit bénéficiaire d’allocations familiales (soit maximum jusqu’à son 25ème anniversaire). La demande d’ouverture du dossier doit faire l’objet d’un accord du médecin référent de l’Union Nationale des Mutualités Socialistes.


Laurence BRIQUET - SudPresse - 23/11/2019

 

Des centaines de familles aidées en 2018

L’an passé, Médi’kids est venu soulager financièrement plusieurs familles. Ce service est intervenu financièrement de manière importante pour plus de 20.000€ par dossier en faveur de 5 enfants et pour plus de 10.000€ pour 7 autres.

Pour l’ensemble des dossiers, les frais qui représentent des dépenses importantes étaient des frais de transports, de revalidation ambulatoire et de médicaments.

Pour l’heure, 5.900 familles peuvent bénéficier du service Médi’kids. 

Comment faire? Il faut contacter le Centre de Service Social de la mutualité. Les assistants sociaux se tiennent à disposition afin d’expliquer et accompagner les parents dans toutes les démarches qui devront être entreprises. Médi’kids est un service de l’assurance complémentaire, il est donc inclus dans la cotisation payée à la mutuelle.