Pro Santé

5 recommandations prioritaires visant à améliorer l’accessibilité aux soins de santé (30/09/2014)

Ce Livre blanc recommande 5 priorités pour rendre notre système de santé plus accessible. Il est le résultat d’une importante réflexion entre des centaines d’acteurs du secteur de la santé et du social.

Si la Belgique est considérée comme un pays qui dispose d’une bonne protection sociale et d’un système de santé de qualité, une série de populations particulièrement vulnérables rencontrent des difficulté d’accès aux soins et/ou sont contraintes de renoncer aux soins de santé.

Médecins du Monde s’est penché sur cette question. Il en ressort un Livre blanc présentant un ensemble de recommandations opérationnelles pour améliorer l’accessibilité aux soins de ces populations. Ce Livre blanc est le fruit d’une initiative unique entre, d’une part, les représentants du système belge de soins de santé, l’INAMI et les mutualités, et d’autre part, Médecins du Monde. Ce processus a débuté par la rédaction d’un Livre vert qui propose un état des lieux de l’accès aux soins en Belgique, en donnant la parole aux acteurs de l’ensemble du secteur. Ce processus s’est poursuivi par l’organisation de tables rondes où plus de 300 personnes issues du secteur se sont réunies afin de trouver des solutions aux problèmes mis en évidence par le Livre vert.
 
Ces discussions ont abouti à une série de propositions regroupées autour de 5 axes de recommandations prioritaires visant à rendre le système de santé plus accessible :
  1. Oser une politique d’inclusion en simplifiant le système d’accès aux soins et en y incluant davantage les personnes qui se trouvent hors du cadre de l’assurance soins de santé (détenus et internés, demandeurs de l’aide médicale urgente, etc.).
  2. Renforcer les mesures existantes en généralisant le tiers payant.
  3. Investir davantage dans la prévention par une approche globale de la santé maternelle/infantile et des soins préventifs adéquats chez les populations ayant des pratiques à risque (travailleurs du sexe, consommateurs de drogue, etc.).
  4. Offrir des soins « sur mesure » en mettant en place dans chaque grande ville une ligne de soins intermédiaire, appelée « ligne 0,5 ».
  5. Améliorer l’information au patient en créant de nouveaux métiers dans le secteur ambulatoire (médiateurs interculturels, experts du vécu) pour améliorer l’information et la compréhension du patient.
Avec ce Livre blanc, les différents acteurs de la santé et du social souhaitent interpeller le monde politique à propos des défis incontournables en matière de santé qui nous attendent au cours des 5 prochaines années.
 
 
Leila Maron