Province de Luxembourg

Choix de région

Une mobilisation toute particulière pour la santé en RDC

République Démocratique du Congo, quelle réalité en matière de santé ?

Les questions de santé sont au cœur des enjeux du développement de la RDC.  Dans un contexte marqué par la présence d’un grand nombre de maladies endémiques, les  indicateurs sociaux sont parmi les plus bas du monde et beaucoup de chemin reste à parcourir pour atteindre les Objectifs de développement pour le Millénaire (OMD) pour 2015.

Selon le rapport, publié en 2013, des Nations-Unis relatifs aux avancées du pays dans la réalisation des OMD, la République Démocratique du Congo ne pourra pas réaliser tous les OMD à l’horizon 2015.

Quelques chiffres-clés peuvent être soulignés…

​Indicateurs ​Informations
​Population en dessous du seuil de pauvreté ​87,7 %
​Population en dessous du seuil de pauvreté multidimensionnel (qui tient compte de l'accès aux soins et de l'alimentation)          ​74 %
Indice de Développement Humain  (IDH)​ ​186ème rang
(dernier pays avec le    Niger)                        
​Espérance de vie à la naissance h/f (années)  ​48/51
​Dépenses totales consacrées à la santé par habitant ($ - 2011) ​32
​Dépenses totales consacrées à la santé en % du PIB (2011) ​8,5 %
​Taux de mortalité néonatale (probabilité de décès au cours des 28 premiers jours de vie)
(pour 1000 naissances vivantes)
​47
​Taux de mortalité infantile (probabilité de décès avant 1 an)
(pour 1000 naissances vivantes)
​111
​​Taux de mortalité infanto-juvénile (probabilité de décès avant 5 ans)
(pour 1000 naissances vivantes)
​168
​Prévalence du SIDA des 15-49 ans ​3,2%
Paludisme
*Prévalence Parasitaire au plasmodium falciparum (15-59 ans) en %
*Cas annuels du paludisme en millions
*Décès par an

 

*31,9%
*27 millions
*180.000 décès

Les projets de Solidaris – Mutualité Socialiste en RDC : PASCO et SOLIDARCO

Engagée à l’international, Solidaris – Mutualité Socialiste est au cœur de plusieurs projets ayant pour finalité l’amélioration et le développement de la santé publique en République Démocratique du Congo, en général, et à Kinshasa, en particulier. S’inscrivant dans le cadre d’une approche holistique de la santé, ces projets visent la prévention, la sensibilisation et la formation des populations, en milieux scolaire et extra-scolaire, aux problématiques du VIH/SIDA, des Infections Sexuellement Transmissibles (IST), des grossesses précoces, des violences et abus sexuels, de la prostitution et de l’éducation à vie affective et sexuelle, mais également l’accès à des soins de santé de qualité et de proximité dispensés dans un réseau de soins étendu et diversifié.

Zoom sur ces projets… Les projets dits « PASCO » du nom du Partenaire du Sud de Solidaris – Mutualité Socialiste avec lequel une collaboration a été entreprise depuis 2006 et le projet de santé solidaire avec le Congo, « SOLIDARCO », qui a été lancé en 2010.

Les projets « PASCO »

Une collaboration Nord - Sud  : Solidaris - Mutualité Socialiste - ONG PASCO

Fruit d’une démarche entreprise par l’ONG PASCO et Solidaris – Mutualité Socialiste depuis de nombreuses années, les projets dits « PASCO » ont engendré une importante mobilisation autour de la création d’outils d’éducation permanente, de campagnes de sensibilisation et de formation sur les problématiques du VIH/SIDA, des Infections Sexuellement Transmissibles et de la prostitution en milieu scolaire, ainsi qu’ autour de la structuration de réseaux de pairs éducateurs enseignants aptes à mener des actions de plaidoyer.

Des activités de sensibilisation aux retombées importantes

Un exemple de l’impact des activités de sensibilisation… en quelques chiffres…
Dans le cadre des deux années du projet de « Structuration d'un réseau d'enseignants et campagne de prévention des grossesses précoces, IST,  VIH/SIDA, violences et abus sexuels chez les Jeunes et Adolescents scolarisés dans 2 villes de la RD Congo » :
*51.790 élèves ont été sensibilisés ;
*3.711 enseignants ont été sensibilisés ;
*Au total : 55.501 élèves et enseignants sensibilisées grâce à 747 interventions.

Projet PASCO - Capture.JPG 
 
Planning familial... Une nouvelle dimension à la collaboration
 
En 2012, les projets « PASCO » ont pris une nouvelle dimension par la mise en place d’un Centre de Planning Familial et le développement d’une large variété d’animations sur des thématiques liées à la vie affective et sexuelle. Les publics-cibles se situent à deux niveaux : le public scolaire de cinq établissements et le public extra-scolaire par l’intermédiaire d’associations et des centres de santé. Concernant le Centre de Planning, un service d’accueil a été organisé : des animatrices formées en santé sexuelle et reproductive y prennent le temps d’écouter les demandes et profitent des questions spécifiques qui leur sont posées pour donner une information plus large en matière de planification familiale, de méthodes contraceptives, de sexualité respectueuse et égalitaire,… Des animations peuvent également être organisées. C’est notamment à l’occasion de ces consultations et animations que les outils psycho pédagogiques conçus pour le projet sont diffusés : il s’agit, par exemple, des dépliants sur la contraception et les IST.   

L’initiative de santé solidaire « SOLIDARCO »

Un épineux problème d'accès aux soins de santé

Comme souligné ci-dessus, l’accès aux soins médicaux reste un problème épineux pour la plupart de Kinois. Le tarif appliqué dans les différentes formations médicales tant privées que publiques ne semble être pas à la portée de toutes les bourses. Connaissez-vous le prix d’un accouchement à Kinshasa ? De 100 à 250 $ au minimum, soit le salaire d’un mois de travail sur place !

SOLIDARCO, une initiative de santé solidaire

Soucieux de cette réalité et de la nécessité d’y apporter une réponse, le projet « SOLIDARCO », initié par la diaspora congolaise et appuyé par Solidaris – Mutualité Socialiste, se présente comme une nouvelle expérience dans le domaine de la santé entre la Belgique et la République Démocratique du Congo mais sur un terrain non-étatique.

Projet de coopération internationale, il implique une action Nord – Sud : au Nord, la diaspora congolaise, en versant 30 euros mensuels, soit 1 euro par jour, finance, au Sud, l'accès à une large couverture de soins de qualité et de proximité pour sept personnes. Ainsi, après un stage de trois mois, plus de 80 % des maladies courantes de même que l’hospitalisation et les médicaments (génériques) sont couverts par le biais d'un accord de partenariat conclu avec le BDOM (Bureau Diocésain des Œuvres Médicales) de Kinshasa, dont dépendent cinquante-deux centres de santé, dix centres hospitaliers et l'Hôpital Général de Référence St-Joseph. La gestion est assurée par les partenaires belges (fondation de droit privé belge) et congolais (ASBL de droit congolais).

Projet SOLIDARCO.JPG 
Mais aussi, le parrainage santé d'enfants défavorisés...
 
SOLIDARCO comporte aussi une autre dimension… Celle du parrainage d’enfants défavorisés. En effet, par le biais des FPS de la région bruxelloise, il est possible de soutenir une association kinoise active dans l’aide aux enfants en situation de rue, la MHEED (Maison d’Hébergement et d’Education pour Enfants Défavorisés), en assurant la prise en charge de soins de santé de ces enfants par SOLIDARCO.