Province de Luxembourg

Choix de région

Le dépistage du cancer de l'intestin

​Le cancer de l'intestin (ou colorectal) est la deuxième cause de mortalité par cancer. On le diagnostique souvent très tard, ce qui a pour conséquence un taux de mortalité élevé chez les patients atteints. Lorsqu'il est diagnostiqué précocement, le cancer de l'intestin se guérit plus facilement.

Depuis le 1er mars 2009, un test de dépistage gratuit est proposé tous les 2 ans aux personnes âgées de 50 à 74 ans. C'est une campagne organisée par la Communauté française.
  
Cancer de l'intestin : les signes, les risques

Le cancer de l'intestin touche 7700 nouvelles personnes chaque année en Belgique. C'est la 2e cause de décès par cancer, après le cancer du poumon. Souvent diagnostiqué trop tard, il est associé à un taux de mortalité élevé : 50% des personnes atteintes meurent dans les 5 ans, ce qui représente 2000 décès chaque année. Lorsqu'il est détecté précocement, le cancer de l'intestin se guérit plus facilement. C'est là que le programme de dépistage lancé par la Communauté française prend tout son sens.

Quels sont les signes de ce cancer ?  
 
Le cancer de l'intestin évolue dans un premier temps sans aucun signe extérieur. C'est la raison pour laquelle sans dépistage, on le diagnostique souvent très tard. Trop tard... Par ailleurs, le test de dépistage permet aussi de détecter des lésions bénignes (polypes). En les enlevant, on évite l'apparition d'un cancer. Si le cancer est déjà présent, le test permet de le diagnostiquer plus tôt et d'augmenter les chances de guérison.
 
Qui est concerné par le cancer colorectal ?

En théorie, chacun peut développer un cancer de l'intestin. Cependant, le nombre de nouveaux cas  de cancer colorectal est faible avant 50 ans, mais augmente rapidement ensuite. C'est donc à partir de 50 ans que le test de dépistage est le plus utile. C'est la raison pour laquelle le programme de dépistage gratuit organisé par la Communauté française s'adresse aux personnes à partir de cet âge. Certaines personnes présentent un risque plus élevé de développer ce cancer :

les personnes qui souffrent d'une  maladie inflammatoire chronique des intestins
les personnes qui ont déjà souffert d'un polype ou d'un cancer des intestins
les personnes dont un parent proche a eu un cancer des intestins.

Pour ces personnes, le test de dépistage proposé par le programme de la Communauté française n'est pas indiqué : le médecin généraliste leur proposera un suivi préventif particulier.

Comment se passe le test ?

Vous avez décidé de faire un test de dépistage du cancer de l'intestin : comment se passe l'examen ? Votre médecin généraliste dispose de tout le matériel nécessaire pour vous permettre de faire ce dépistage. Lors de sa consultation, il déterminera si ce test vous convient. Le test se fait chez soi, tranquillement. Il suffit de prendre un peu de selles avec les bâtonnets que le médecin vous a remis, et de déposer ces prélèvements sur les plaquettes qui vous sont données également. Ensuite, vous glissez les plaquettes dans l'enveloppe prévue et vous la postez. L'adresse est déjà complétée et il ne faut pas mettre de timbre. Environ 10 jours plus tard, vous téléphonez à votre médecin pour connaître les résultats.

Test positif, test négatif

Le test permet de détecter la présence de sang dans les selles. Ces traces sont invisibles à l'oeil nu. Dans 97% des cas, le test ne montre pas de présence de sang. Il est "négatif". Vous serz invité à le refaire 2 ans plus tard. Dans 2 à 3% des cas, le test montre la présence de sang. Il est "positif". Attention, cela ne signifie pas nécessairement que vous êtes atteint d'un cancer. Un examen complémentaire devra alors être effectué par un gastro-entérologue. Le plus souvent, il s'agira d'une coloscopie. Cet examen est indispensable en cas de test positif. La Communauté française a adopté un programme de dépistage du cancer de l'intestin (colorectal) gratuit. Ce programme s'adresse aux personnes de 50 à 74 ans. 

La campagne de dépistage : tout un programme

La Communauté française a adopté les recommandations des experts européens pour le dépistage du cancer de l'intestin et a mis en place un programme de dépistage gratuit. C'est un pas de plus dans la prévention et la lutte contre le cancer en Communauté française. Ce programme s'adresse aux personnes de 50 à 74 ans. Seul le prix habituel de la consultation du médecin devra être payé par le patient; le coût du test est pris en charge par la Communauté française.

Les personnes concernées reçoivent, depuis 2009 (si l'année de leur naissance est une année paire) et depuis 2010 (si l'année de leur naissance est une année impaire), un courrier les invitant à consulter leur médecin généraliste afin de bénéficier de ce dépistage du cancer colorectal gratuitement. Le courrier leur est envoyé durant leur mois d'anniversaire. Elles reçoivent ensuite une invitation tous les deux ans, jusqu'à l'âge de 74 ans.

La campagne de dépistage en questions

Depuis le 1er mars 2009, un test de dépistage gratuit du cancer de l'intestin essera proposé aux personnes âgées de 50 à 74 ans. C'est une campagne organisée par la Communauté française. Voici une série de questions vous permettant de mieux comprendre comment se déroule la campagne.

Madame Leval a 50 ans depuis le mois de décembre 2008. Albert, son mari  aura 64 ans en juin 2009. Quand recevront-ils leur lettre d'invitation ?

Madame Leval est née dans une année paire. Elle recevra sa lettre durant son mois anniversaire, en décembre 2009, année impaire. Son mari est né dans une année impaire, il recevra sa lettre en juin 2010

Mon mari a déjà fait le test. Est-ce qu'il doit le refaire l'an prochain ?

Non, si le test était négatif, il recevra une lettre tous les deux ans à la date de réalisation du test pour l'inviter à se rendre chez son médecin afin de bénéficier à nouveau du dépistage.

J'habite Bruxelles, est-ce que je recevrai aussi une lettre ?

Oui. Les personnes concernées recevront également un courrier de la part de la Communauté française. Celui-ci sera rédigé en français, mais les Bruxellois néerlandophones bénéficient également du dépistage gratuit tous les 2 ans. L'envoi des courriers démarrera un peu plus tard qu'en Wallonie. La date reste à préciser.

Je viens de recevoir ma lettre m'invitant à me rendre chez mon médecin pour le dépistage. Est-ce que je dois aller acheter quelque chose en pharmacie avant ?

Non, votre médecin a reçu tout le matériel nécessaire.

Ma mère est décédée d'un cancer de l'intestin, est-ce que je dois faire le dépistage ?

Non, vu les antécédents familiaux, votre médecin vous proposera un autre suivi préventif. Parlez-en avec lui.

Qu'est-ce que va me coûter ?

Le matériel de test et le test en lui-même est gratuit. Vous ne payez que la consultation chez votre médecin généraliste.

Monsieur Sinan a 49 ans. Il souhaite bénéficier de ce test gratuit. Est-ce possible ?

Non, Monsieur Sinan devra attendra d'avoir 50 ans. Le programme de dépistage concerne les personnes de 50 à 74 ans.

Et si j'ai plus de 74 ans ?

Après 74 ans, il est possible de continuer le dépistage si vous le souhaitez, mais cela ne fait actuellement pas partie du Programme gratuit de la Communauté française : parlez-en à votre médecin.

J'ai entendu parler du programme de dépistage. J'ai 70 ans, je voudrais y participer de ma propre initiative.  Comment faire ?

C'est simple : rendez-vous chez votre médecin, il dispose de tout le matériel nécessaire pour faire ce dépistage.
  

Une alimentation variée et une activité physique régulière sont favorables à la santé. Elles diminuent notamment le risque de développer certains cancers (dont le cancer de l'intestin) et des maladies cardio-vasculaires. A l'inverse, le risque augmente sensiblement en cas d'obésité.

 

Voir aussi