Solidaris estime important de vous rappeler que, même en période de crise, nous ne vous demandons jamais d’information financière par téléphone. Ne communiquez donc jamais votre code bancaire à un tiers.

Province de Namur

Choix de région

Un médicament peut-il agir sur le stress ?

​Aucun médicament ne s'attaque spécifiquement au stress. La pilule anti-stress n'existe pas ! Cependant, des médicaments sont parfois prescrits dans le cas de symptômes comme l'insomnie et l'angoisse.

Les somnifères

Pour les insomnies, des somnifères sont souvent prescrits. S'ils facilitent l'endormissement, ils n'en procurent pas pour autant un sommeil de même qualité que le sommeil naturel. Les somnifères feraient dormir davantage en sommeil léger.

Conséquence ? On se réveille en ayant la sensation désagréable d'avoir peu ou mal dormi. Parfois, la tentation d'augmenter les doses est forte et c'est ce qui va renforcer le cercle vicieux. De plus, s'il reste des traces de ces médicaments dans l'organisme, on aura tendance à somnoler, ce qui nous empêchera d'entreprendre les activités de la journée, et donc de préparer notre nuit !

De nombreuses personnes pourraient éviter la prise de somnifères en respectant quelques règles simples : ne pas prendre son repas juste avant d'aller se coucher (la digestion ne favorise pas le sommeil) mais ne pas se coucher avec une sensation de faim non plus (prenez alors une collation légère ou buvez un verre de lait), éviter les boissons exitantes en fin de journée (café, thé, cola), reporter au lendemain les grandes réflexions, éviter les activités stressantes le soir, s'oxygéner en soirée, ...

Les tranquillisants ou anxiolitiques

Pour diminuer l'inquiétude et l'angoisse dues au stress, on fait appel aux tranquillisants. Ici aussi, il faut rester prudent. Nous risquons de nous y habituer et d'avoir besoin de doses de plus en plus fortes pour ressentir l'effet désiré. Autre risque : tomber dans la dépendance et ne plus pouvoir s'en passer ! Si on ajoute à cela les effets secondaires comme la somnolence durant la journée, des troubles de l'équilibre, une diminution des réflexes, on comprendra qu'il faut absolument rester vigilant.

En cas de prise de ces médicaments, ils seront de préférence utilisés sur une courte période (3 semaines maximum), le temps de passer le cap difficile, d'apaiser les symptômes et de pouvoir agir au niveau des causes. Avant de médicaliser le stress par la prise de médicament, il est important d'explorer d'autres pistes.

Voir aussi