Province de Namur

Choix de région

Prévention de l'ostéoporose

​L'ostéoporose est une maladie caractérisée par la détérioration progressive de la structure de l'os et par une perte de densité osseuse. A terme, elle rend l'os fragile et l'expose à un plus grand risque de fracture. Alors, comment protéger l'os ?

Consommer du calcium et de la vitamine D

Pour se renouveler, l'os a besoin de calcium. Voilà pourquoi il est essentiel de veiller à en apporter des quantités suffisantes à l'organisme via l'alimentation. D'autant qu'avec l'âge, les besoins physiologiques en calcium augmentent.

Mais la consommation de calcium n'est pas suffisante pour prévenir la bonne santé de l'os. Encore faut-il veiller en parallèle aux apports en vitamine D, indispensable à la fixation du calcium.

La source principale de vitamine D étant la lumière du jour, il faut au moins assurer une exposition de l'ordre de 10 à 15 minutes des mains et du visage au moins 2 à 3 fois par semaine pour subvenir aux besoins de l'organisme. C'est ce qui explique pourquoi il est si important de sortir à l'extérieur tous les jours et ce, quel que soit votre âge.

Comment mieux encore prévenir l'ostéoporose ?

Il est possible de prévenir l'ostéoporose en veillant à fournir à nos os tout ce dont ils ont besoin au cours de la vie.

Du calcium

  • via l'alimentation : lait, yaourt, fromage (entier ou allégé peu importe), soja, légumes verts (cresson, choux, etc.), fruits, poissons, céréales, eaux minérales particulières, etc.
  • via des suppléments de calcium (comprimés, poudre, etc.)

De la vitamine D

  • en s'exposant régulièrement à la lumière du jour
  • en consommant certains aliments naturellement riches en vitamine D (sardines, saumon, foie, flocons d'avoine, produits enrichis types margarines, produits laitiers entiers, etc.
  • en prenant des suppléments appropriés (comprimés, ampoules, etc.)

Une activité physique régulière

soit 30 minutes chaque jour pour stimuler le remodelage osseux et favoriser une bonne musculature en soutien aux os (marche, danse, vélo, jardinage, etc.).

Un suivi attentivement sur le plan médical, c'est-à-dire :

  • en passant une ostéodensitométrie pour quantifier la densité osseuse
  • en prenant, à la ménopause, si le médecin le juge nécessaire un traitement substitutif hormonal (TSH) pour traiter à la fois les symptômes de la ménopause et réduire le risque de perte osseuse et donc d'ostéoporose
  • en prenant des médicaments appropriés selon le stade de l'ostéoporose pour se protéger des risques de fractures et des complications ( calcitonine,SERMS, bisphosphonates, tériparatide, ranélate de strontium) : consultez votre médecin.

Les solutions de soins ou de prévention de l'ostéoporose ne manquent pas aujourd'hui mais réclament de la part des patients, un respect très minutieux des posologies et du traitement instauré pour mettre toutes les chances de leur côté.

Sachez aussi qu'il n'est jamais trop tard pour prendre l'ostéoporose en charge, aussi n'hésitez pas à en parler avec votre médecin.