Solidaris estime important de vous rappeler que, même en période de crise, nous ne vous demandons jamais d’information financière par téléphone. Ne communiquez donc jamais votre code bancaire à un tiers.

Province de Namur

Choix de région

Qu'est-ce que le stress ?

Comment décrire le stress ?

Dans le langage de tous les jours, nous utilisons souvent ce terme pour désigner nos réactions émotionnelles face aux difficultés de la vie moderne. On le considère souvent comme bon ou mauvais. Il est alors vécu comme un « moteur » ou comme un « frein ». Le stress est aussi décrit comme un signe de fragilité, comme une caractéristique touchant les plus fragiles. Il est également nié et plutôt considéré comme une « notion abstraite », « un phénomène de mode » ou « une forme d’inadaptation sociale ». Bref, le stress n’a pas vraiment bonne réputation.

Comment survient le stress ?


D’après l’agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au travail, le stress « survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face. Bien que le processus d’évaluation des contraintes et des ressources soit d’ordre psychologique, les effets du stress ne sont pas uniquement de nature psychologique. Il affecte également la santé physique, le bien-être et la productivité ».

Comment réagit l’organisme ?


D’une manière générale, face à un stress, l’organisme va réagir en 3 phases :

  1. une réponse initiale, qualifiée de réaction d’alarme,
  2. suivie d’une seconde étape correspondant à un stade d’adaptation ou de résistance visant le rétablissement de l’équilibre (homéostasie)
  3. et enfin quand le stress se prolonge ou se répète trop fréquemment une phase d’épuisement, conséquence d’un débordement des capacités d’adaptation de l’organisme.

Si la réaction initiale est bonne pour la survie de l’individu, le caractère chronique de la réaction au stress a un effet négatif sur la santé entraînant des symptômes classiques comme de l’insomnie, de l’irritabilité, une humeur triste, une chute de libido, des troubles de l’attention et de la mémoire, des difficultés respiratoires, des modifications de la tension artérielle, des perturbations métaboliques, une tendance à l’auto-traitement avec la prise de substances addictogènes (alcool, cannabis, calmants, somnifères).Ce stress chronique a également des effets sur notre immunité favorisant les infections et étant parfois à l’origine de maladies physiques.

Voir aussi