Province de Namur

Choix de région

L'avortement comporte-t-il des risques ?

Pour la santé ou la sexualité ?

Les risques sont minimes dans la mesure où l’intervention est sécurisée (présence du médecin,
matériel approprié,…) et les problèmes de santé ultérieurs sont rares. L’avortement ne rend donc pas les femmes stériles, contrairement à ce que l’on peut parfois entendre !

Des conséquences sur l’équilibre intérieur ?

Aucune étude ne démontre davantage de troubles psychologiques chez les femmes ayant recours à
l’avortement, et cela, quelle que soit la méthode d’avortement choisie. Chaque femme est unique et vit les situations à sa façon avec des émotions plus ou moins fortes, positives et négatives.

Ces émotions sont influencées par une série de facteurs comme, par exemple, l’environnement familial, la cause de l’avortement, l’entourage présent ou défaillant, … et par l’état de santé général de la personne. Un avortement peut provoquer de la dépression, de la colère ou au contraire un soulagement et un bien-être.

Si un malaise intérieur s’installe, si des problèmes sexuels surviennent, si le désir se réduit, …
la femme qui vient d’avoir recours à une IVG a tout intérêt à demander de l’aide à son médecin
ou à un psychologue (par exemple, celui du centre de planning familial). Il suffira parfois de peu
pour qu’elle se sente mieux.

 

Voir aussi